• Vive la vulnérabilité !

    Vive la vulnérabilité !

    On confond souvent la vulnérabilité avec de la faiblesse.

    Dans une société de compétition qui n’a tendance à valoriser que les forts, ceux qui réussissent, qui brillent, qui produisent un résultat, se monter vulnérable peut être vu comme une tare, quelque chose qu’il faut vite masquer, cacher, surtout ne pas montrer…

    Dans le domaine artistique il me semble que c’est une qualité qui est plus facilement acceptée. En effet on est plus facilement touché par un chanteur qui laisse exprimer librement sa vulnérabilité, par un poète qui sait jongler avec ses différents états intérieurs.

    Mais dans la majeure partie de la société, il apparait que cela reste souvent difficile, lourd, parfois source de moqueries.

    Il suffit de constater de quelle façon on parle encore à demi-mots de personnes en situation de burn-out et de dépression.

    Alors que se passe-t-il lorsqu’il n’est pas possible d’exprimer sa vulnérabilité ?

    Et bien on la cache, on la transforme, on l’anesthésie…

    Il existe de nombreux mécanismes de défense pour ne pas se montrer sa vulnérabilité.

    Suivant la personnalité de chacun, cela peut être :

    • Rester muet,
    • Fuir,
    • Faire semblant de ne pas voir, de ne rien ressentir,
    • Changer de sujet,
    • Accuser ou attaquer l’autre,
    • Utiliser l’humour, en effet le fait de tourner les choses en dérision permet également de rester en surface et de ne pas se livrer réellement,
    • Les addictions (alcool, tabac, etc…)

     

    J’ai pendant longtemps réprimé cette partie de moi. Une partie que je ne voulais pas trop voir ou contacter. Je longtemps préféré travailler sur la confiance, sur des objectifs à atteindre.

    Puis au fil du temps j’ai découvert que ma vulnérabilité était une force qui contenait une formidable puissance, une étincelle de vie. Qu’oser l’exprimer était une façon pour moi d’être de plus en plus authentique en phase avec celle que je suis, c’est-à-dire cette personne faite d’ombres et de lumières. Et plus je m’autorisais à contacter et à accueillir mes ombres, mes faiblesses, mes failles avec de plus en plus de bienveillance, d’amour et de douceur envers moi-même, plus les différentes parties à l’intérieur de moi s’harmonisaient.

    Refuser de s’ouvrir à cette partie vulnérable de nous-même, ne fait que renforcer au fil des années la carapace que nous nous forgeons, ne fait que nous éloigner de nous-mêmes et des autres.

    S’autoriser à l’accueillir, à l’exprimer, à la montrer nous permet de plus en plus de nous connecter à notre humanité et à notre propre lumière.

    Ce n’est pas toujours facile, il est souvent nécessaire de se faire aider car il s’agit souvent de dépasser de nombreux conditionnements souvent inconscients de notre enfance qui nous ont fait croire parfois avec des mots ou certains comportements qu’il faut être « fort, parfait, sage, arrêter de rêver… », etc…

    Tant d’injonctions qui au fil du temps ont forgé cette carapace et nous a éloigné de cet être merveilleux, parfait et libre que nous étions déjà au départ….

    Si vous ressentez le besoin de vous reconnecter à cette partie plus libre de vous-même, contactez-moi pour une séance découverte.

    Séance découverte

    Sylvie Mann-Moulédous

    Life-Coach auprès des personnes qui désirent retrouver un « Nouveau Souffle » et vivre une vie libre et apaisée

    Répondre →

Répondre

Annuler la réponse