• Faisons scintiller notre propre Lumière

    Faisons scintiller notre propre Lumière

    J’écris ce petit texte depuis le village de mon enfance, un petit village alsacien de 1800 habitants qui s’illumine tous les ans avant Noël lorsqu’il entre dans cette période de fin d’année traditionnellement festive.


    Un marché de Noël y tient place, avec des odeurs de pain d’épice, de gâteaux de Noël, de vin chaud et une atmosphère de célébration et d’apaisement en même temps… Un peu comme si le temps s’arrêtait… Les touristes prennent le temps de regarder, de goûter, de sentir, de partager un moment et de s’émerveiller… comme le font naturellement les petits enfants.

    Chez les Romains déjà on célébrait autour de la date du solstice d’hiver, les Saturnales – Saturne, dieu des semailles et de l’agriculture – qui correspondaient à une période de réjouissances.
    A l’époque déjà, pendant la durée de ces fêtes, les maisons étaient décorées de feuillages et de branchages, les tribunaux et les écoles étaient fermés et on ne pouvait entreprendre de guerre, ni exécuter un criminel.

    Le 25 décembre, on célébrait Mithra : dieu de la lumière et de la justice. C’était la fête du Sol invictus, correspondant à la naissance de ce dieu solaire, qui surgissait d’un rocher ou d’une grotte sous la forme d’un enfant nouveau-né.
    En dehors des cercles restreints de spécialistes de l’Antiquité ou de l’histoire des religions, on ne parle guère de Mithra. Et pourtant, Mithra a laissé sa marque dans nos sociétés occidentales, une marque aujourd’hui toujours vivante.

    Sous différentes interprétations, on peut dire qu’on célébrait alors la victoire de la lumière sur les ténèbres.

    Même si de nombreuses choses ont changé depuis le temps de l’Antiquité, nos vies ne sont bien évidemment toujours pas constituées que de moments lumineux et heureux… Nous vivons dans un monde dans lequel il existe beaucoup de peurs, de souffrances et de divisions. Il suffit d’allumer le poste de télévision pour le constater…

    J’aime me dire que nous sommes sur un chemin d’apprentissages et que nous expérimentons la vie avec ses hauts et ses bas, ses ombres et ses lumières.
    Pierre Teilhard de Chardin, disait « Nous ne sommes pas des êtres humains vivant une expérience spirituelle mais des êtres spirituels vivant une expérience humaine ».

    Quelles que soient nos croyances, nos convictions, notre religion, il me semble que nos vies sont jalonnées de moments ou d’événements symboliques qui peuvent revêtir un caractère et une énergie particulière.

    Le 25 décembre, jour de Noël peut correspondre à l’un de ces moments.
    Ne parle-t-on pas aujourd’hui encore de la trêve de Noël ? Un peu comme si nous acceptions durant quelques heures qu’une brèche de paix et d’amour puisse s’ouvrir dans un monde régit par la peur, la division et la guerre.

    A quelques jours de Noël, et en ce jour de solstice d’hiver, je formule le vœu que nous puissions tous, à notre échelle, prendre quelques instants pour nous ouvrir à cette brèche, faire scintiller notre propre lumière intérieure et ainsi contribuer comme dans l’Antiquité, le temps de quelques heures, à la victoire de la Lumière sur les ténèbres.

    Très Joyeux et Lumineux Noël à toutes et à tous ! 🌟

     

    Sylvie Mann-Moulédous

    Life-coach, j’aide les femmes et les hommes qui se sentent bloqués ou étouffés dans leur vie à retrouver un nouveau souffle et à vivre une vie libre et apaisée

    Pour une séance découverte, contactez-moi via mon site internet :
    www.vivre-mieux.nc

    Répondre →

Répondre

Annuler la réponse