• Choisir de renaître de ses cendres

    Choisir de renaître de ses cendres

    J’aime beaucoup les histoires, les contes, les légendes. Depuis tous temps, elles permettent aux hommes par le biais des mots, des images qu’elles génèrent de se connecter à une autre partie d’eux mêmes, une partie plus créative, plus imaginative.

    Une partie pleine de ressources et de connaissances qui leur permet de comprendre les choses différemment, d’en avoir une perception différente et du coup de sortir de certaines habitudes, de créer du changement.

     

    Vous avez sans doute entendu parler du mythe du Phénix, cette créature sacrée dont le principal pouvoir était de renaître de ses cendres.

    On raconte que tous les cinq cents ans, il doit régénérer ses forces par le feu. Le Phénix cherche alors un haut sommet, loin et isolé de tout et se fabrique un nid d’épices et d’herbes aromatiques. Il se place dedans et ses plumes prennent feu, embrasant le nid. Sa combustion dure trois jours et ne laisse qu’un tas de cendres chaudes. De ces restes, jaillit alors un nouveau Phénix.

    J’aime beaucoup cette métaphore du Phénix qui renaît de ses cendres.

    Milton Erickson, père de l’hypnose moderne était un conteur, un thérapeute exceptionnel qui utilisait beaucoup les métaphores pour créer du changement chez ses patients.

    Nous traversons tous dans nos vies, des étapes qui nous donnent l’occasion de renaître à nous différemment.

    Certaines de ces étapes sont naturelles, le passage de l’enfance à l’adolescence par exemple, d’autres sont consécutives à des événements extérieurs qui peuvent être douloureux, un deuil, une séparation, un licenciement, d’autres encore font suite à des décisions que l’on prend, le fait de devenir un parent ou un non fumeur…

    La première des étapes dans un processus de changement est de vouloir changer ou de prendre conscience qu’il y aurait quelque chose à transformer, à changer chez nous pour être plus heureux.

    Mais la prise de conscience n’est pas toujours suffisante.

    Bien souvent lorsque des clients viennent me voir pour arrêter de fumer, une partie d’eux-mêmes a vraiment envie d’arrêter (la motivation est même souvent élevée) mais une autre partie a des peurs ou des doutes… peur de grossir, doute quant à leur capacité à réussir à devenir un non fumeur facilement, etc…

    Le travail se fait alors en plusieurs étapes. La première est d’accepter que cette partie soit encore là, l’intégrer dans le travail de transformation pour ensuite avancer vers l’objectif de façon plus harmonieuse, plus libre, plus confiante. C’est comme une ouverture plus libre à soi…

    Durant une séance d’hypnose, ce travail s’effectue à 3… Il y a le client, le praticien et la relation de confiance qui se créée entre le client et le praticien.

     

     

     

     

    Milton Erickson disait que « l’hypnose est une relation pleine de vie qui a eu lieu dans une personne et qui est suscitée par la chaleur d’une autre personne ».

    Si vous êtes prêt(e)  à changer, à vous libérer, à renaître à vous différemment, je serai ravie de vous accompagner dans ce processus de libération et de reconnexion à vous-même.

    Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager.

    De tout coeur,

    Sylvie Mann-Moulédous

    Life-coach auprès des personnes qui désirent retrouver un « Nouveau Souffle » et vivre une vie libre et apaisée

    www.vivre-mieux.nc

    mob : 77 20 75

    s.mann@lagoon.nc

     

    Répondre →

Répondre

Annuler la réponse